Budget 2017 de la Ville de Bruxelles: un budget sans souffle pour des projets qui patinent.

Le groupe cdH a voté contre le budget 2017 de la Ville de Bruxelles. Certes, il y a des choses positives, comme de nouvelles crèches et des places supplémentaires dans les écoles. Mais ce budget ne répond pas aux enjeux de la Ville que sont le redressement après l’année noire que fut 2016: pas de budget supplémentaire pour la sécurité et notamment la police de proximité; pas de soutien aux commerces qui ont souffert du piétonnier, des attentats, des tunnels, du lockdown, ni de moyens nouveaux pour le redéploiement économique. Ce budget ne répond pas non plus aux enjeux structurels de la Ville: la politique d’emploi reste le parent pauvre de la majorité PS-MR et les logements sociaux ne bénéficient toujours pas d’aménagements de sécurité, d’éclairage, d’espaces verts et de jeux, bien qu’un montant de 15 millions soit provisionné pour cela. Les rénovations de certains logements sociaux sont elles assurées par l’argent régional, et c’est tant mieux. Ce budget dérape aussi dans ses frais de fonctionnement qui ont augmenté de plus de 20 millions depuis 2012, et représentent une part toujours plus grande des dépenses de la Ville, au détriment des services au public, qui par contre, doit payer plus cher un grand nombre de prestations (documents administratifs,…).
En termes d’investissements, à part les crèches et les écoles, les autres projets patinent ou sont tout simplement reportés. C’est le cas de plusieurs aménagements d’espaces publics mais aussi d’infrastructures collectives. En gros, la majorité PS-MR a tellement mis son énergie dans le stade et le piétonnier -qui ne sont toujours pas sortis de terre- qu’elle a négligé les autres projets d’investissement, au détriment des habitants.