Communiqué de presse mercredi 27 avril 2016 : « Piétonnier: La majorité PS-MR doit trancher au Collège de demain »

« Piétonnier: La majorité PS-MR doit trancher au Collège de demain »

Alors que le piétonnier occupe quotidiennement les débats médiatiques, alors que les commerces continuent de souffrir de l’effet conjugué d’un piétonnier mal pensé et exécuté et de tragiques événements extérieurs, alors qu’un long débat au conseil communal de lundi dernier a montré l’unanimité des analyses -à l’exception notable de celle du Bourgmestre- actant la mort clinique du projet actuel de la majorité PS-MR, force est de constater que l’attelage aux manettes de la Ville de Bruxelles, tel un bateau ivre, continue à entretenir la confusion générale et de mener le centre-ville à la dérive.

De nombreuses questions essentielles demeurent en effet toujours sans réponse:

  1. Le périmètre du piétonnier demeurera-t-il identique à ce que l’on connaît aujourd’hui? Si oui, il faut le dire clairement.

Sinon, quel sera le nouveau périmètre?

Le cdH plaide pour une réduction de ce périmètre à l’axe De Brouckere-Bourse en y incluant St Gery, créant ainsi un continuum avec le piétonnier de la Grand Place et redonnant de l’air et de la lisibilité urbanistique au projet.

  1. Le plan de mobilité sera-t-il revu, outre la remise à double sens des rues de Laeken et de la rue du Midi?
  1. Que vont devenir les projets de construction des futurs parkings prévus par la majorité mais toujours en suspens?
  1. Quels gestes forts le Collège posera-t-il en direction des commerçants qui souffrent de ce chaos? L’Echevine Marion Lemesre a effleuré le sujet lundi, reconnaissant contrairement à son Bourgmestre les difficultés que vivent les commerçants, et concluant par la nécessité de poser des actes forts. Mais quels sont-ils ces gestes forts? C’est à elle de les avancer, elle qui a pensé et géré la politique de commerces du centre ville depuis le lancement du projet de piétonnier.
  1. Quelle stratégie de développement commercial pour l’avenir? La majorité actuelle semble divisée sur le sujet, entre une vision de grandes enseignes internationales, un parcours de petits commerces indépendants de qualité, un axe thématique « Belgian Avenue » ou encore des commerces centrés autour des familles. La confusion la plus totale règne sur ce qui est pourtant censé être le moteur du redéploiement économique du centre-ville.

Toutes ces questions sont sur la table du Collège et c’est sa responsabilité d’y répondre et de sortir par le haut en relançant le piétonnier sur de bonnes bases.

Alors qu’il ne l’a pas fait lundi au conseil communal, faute d’accord au sein de la majorité, une majorité plus divisée et fragilisée que jamais, il a l’occasion de le faire demain en deuxième session au Collège. Il doit le faire. C’est pourquoi le groupe cdH de la Ville de Bruxelles demande à la majorité de trancher les nombreuses questions en suspens demain au Collège, sans plus tergiverser.

En outre, et quelles que soient les options prises par le Collège, le groupe cdH de la Ville de Bruxelles plaide pour un changement radical de méthode. L’absence de concertation et d’inclusion des partenaires dans le pilotage de ce projet est pour une grande partie la cause du chaos qu’est devenu le piétonnier.

Aujourd’hui, le piétonnier est devenu un objet de rejet et de division au lieu d’être un objet de fierté, d’identification et de rassemblement. Il faut recréer l’adhésion populaire, celle du plus grand nombre.

Pour le groupe cdH de la Ville de Bruxelles, cela passe par le retour de la concertation pour la correction du projet puis l’organisation d’une consultation populaire, à même de réconcilier les Bruxellois avec leur centre-ville, et avec leur démocratie locale.

Pour le groupe cdH de la Ville de Bruxelles, l’avenir de la Ville ne peut demeurer entre les mains d’un bateau ivre, celui d’une majorité divisée, affaiblie, perdue, confuse. Il est plus que temps que le Bourgmestre et ses échevins tant socialistes que libéraux assument leur responsabilité collective et sortent le centre-ville du chaos dans lequel ils l’ont mis.

Joëlle Milquet, Hamza Fassi-Fihri et Bianca Debaets

version téléchargeable via le lien 2016 04 27 piétonnier avant collège