« L’interview » BX1 ce mardi 14 novembre 2017

ce mardi 14 novembre j’étais l’invité de Stéphanie Meyer pour « L’interview » sur BX1.
Au menu de nos échanges : les violences de samedi soir, Bruxelles en zone30, le pacte énergétique, et l’usage des langues au sein de l’UE.
 

1) La polémique sur les violences de samedi soir à la Bourse suite à la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde.

Je souhaite d’abord rappeler que les principaux responsables des incidents de samedi dernier, ce sont les casseurs et les fauteurs de trouble, ces vandales qui ont blessé 22 policiers et détruit des aménagements publics, du mobilier urbain, une quinzaine de magasins, pillé des commerces et pénétré dans des habitations privées! Ne l’oublions pas au moment où nous discutons des responsabilités sur la gestion de ces incidents. Avec ces actes violents, les casseurs ont insulté tous les Bruxellois, ils ont insulté le drapeau qui aurait dû être célébré ce soir-là, celui du Maroc. Ce ne sont pas les valeurs du sport, qui ont été piétinées. Cela ne peut se reproduire!

Le groupe cdH interpellera le Bourgmestre au conseil communal de ce lundi 20 novembre pour des explications quant aux faits de ce samedi 11. Parmi toutes les questions que nous nous posons, comme la majorité des citoyens, nous souhaitons des explications et des solutions claires sur les 3 points suivants afin que cela ne se répète plus à l’avenir, et notamment dans le cadre des retransmissions des matchs de la coupe du Monde en Russie en juin prochain :

– le cdH exige l’identification des fauteurs de troubles, suivie d’une poursuite pénale aux sanctions fortes

– le Bourgmestre doit faire toute la lumière sur les circonstances des événements, leur chronologie détaillée, et les chaines de responsabilité. Syndicats de police, pompiers, commerçants victimes des vandales, estiment que la police a trop tardé avant d’agir, qu’elle était mal préparée. Il faut faire la clarté sur ces points. Des citoyens présents estiment eux avoir été évacués de la place de la Bourse de manière arbitraire et sans sommation, et alors que l’ambiance y était bon enfant. Là aussi, le Bourgmestre doit s’expliquer, et tirer les leçons.

– Comment le Bourgmestre, en tant que chef de Police, justifie-t-il l’absence totale d’arrestation administrative? Comment la Ville peut éviter que ces incidents se reproduisent à l’avenir? Quelles actions la Ville va-t-elle mener pour que les Plaisirs d’hiver soient au mieux sécurisés? Quelle aide aux victimes et aux commerçants?
Retrouvez le communiqué de presse de la section locale cdH de la Ville de Bruxelles via ce lien.
 

2) Bruxelles en zone 30

Ceci est tout simplement une fausse bonne idée qui aurait des conséquences néfastes pour les Bruxellois. Pour rappel, il y a 7/8 ans, le cdH, par son échevin de l’urbanisme de l’époque, Christian CEUX, avait déjà mis tout le pentagone en zone 30. Nous sommes donc favorables au principe des zones 30, pour l’avoir fait nous-mêmes. Mais pas n’importe comment! C’était cohérent car le tissu urbain du Pentagone est cohérent et permettait de l’appliquer. Mais ce n’est pas le cas de tout Bruxelles, comment justifier que les tunnels soient en zone 30? Cela n’a pas de sens! Puis il faudrait que le Parquet accepte d’en faire une priorité de poursuite, sans quoi les sanctions pour non-respect, si non appliquées, enlèveraient toute crédibilité à la mesure. En outre, il y a d’autres priorités en termes de mobilité à Bruxelles, c’est là que le Ministre devrait consacrer son énergie. Par exemple en renforçant les transports publics, en soutenant la mobilité partagée, en dissuadant l’usage de la voiture, etc. La généralisation des zones 30 à toute la Région, c’est une mauvaise priorité, il faut laisser les zones se développer progressivement, dans les différentes communes, qui investissent déjà dans leurs zones résidentielles, pour y apporter plus de sécurité, moins de bruit et une meilleure qualité d’air.
 

3) Le pacte énergétique

Je soutiens totalement la position de la ministre Céline Fremault quant à l’importance de lier l’accord sur le pacte énergétique avec la sortie du nucléaire. L’effort des différentes entités fédérales devrait être de développer les énergies renouvelables pour mettre fin au nucléaire et réussir la transition énergétique non polluante dans un consensus collant à la réalité urbaine de Bruxelles. Donnons-nous le temps nécessaire pour s’accorder sur cela.
 

4) L’usage des langues au sein de l’UE

Se rapprocher des citoyens, c’est parler leur langue. C’est une question de démocratie. Avec le Brexit, n’y a-t-il pas lieu de réviser l’usage des langues au sein des institutions de l’UE? Je déposerai pour le cdH une proposition de résolution la semaine prochaine au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour remettre ce sujet sur la table de discussion.
 

Pour revoir l’émission dans son intégralité, cliquez sur ce lien http://bx1.be/emission/linterview-hamza-fassi-fihri-cdh-3/

posté le mercredi 15 novembre 2017