Piétonnier: le cdH de la Ville de Bruxelles exige un moratoire et un réexamen du projet, une méthode enfin participative, une consultation populaire et un plan de mesures concrètes de la Ville pour les commerçants

Version téléchargeable via le lien  2016 04 24 piétonnier avant CCBXL

Les nombreuses expressions publiques de ces derniers jours autour du projet de piétonnier sont le signal fort et sans équivoque du ras-le-bol de très nombreux citoyens et commerçants du centre ville de Bruxelles et bien au delà. Faillites, pertes drastiques de chiffres d’affaires, incertitudes face à l’avenir pour les commerçants; difficultés d’accès au centre ville, saleté, insécurité pour les habitants et les visiteurs,…

Le chaos qui règne autour du piétonnier est devenu aujourd’hui le constat flagrant d’un triple échec:

1-Echec d’une méthode: celle qu’a choisie le Bourgmestre et la majorite PS-MR à savoir imposer, sans délai, coûte que coûte leur propre vision du pietonnier, sans concertation, sans préparation, sans adhésion citoyenne et sans aménagements minimaux.

2-Echec d’une politique urbaine, qui a voulu forcer une redynamisation commerciale dans le centre ville sans vision stratégique claire ni mesures d’accompagnement pour les commercants; une politique qui a voulu établir un plan de circulation sans queue ni tête, etouffant les flux de et vers le centre-ville; une politique qui a mis la charrue avant les boeufs, condamnant les Boulevards du Centre avant de lancer le moindre chantier de travaux; et enfin une politique mégalomane qui vise le plus “grand” piétonnier d’Europe là où il aurait fallu créer le “meilleur” piétonnier d’Europe.

3-Echec d’une majorité, plus divisée que jamais, jusque dans les rangs mêmes du MR, une majorité qui ne partage ni la même vision de la place de la voiture en ville, ni celle du schéma de développement commercial à soutenir, une majorité dont la composante libérale abandonne jours après jours ses engagements et son programme envers les citoyens.

Le cdH de la Ville de Bruxelles, par la voix de Joëlle Milquet, Hamza Fassi-Fihri, Christain Ceux ou Bertin Mampaka, n’a pas cessé d’attirer l’attention du Collège sur les risques de cette méthode de la terre brûlée et sur les limites de cette politique urbaine. Depuis le début et à plusieurs reprises, nous avons appelé à revoir le projet, à concerter et associer la population, à écouter les commerçants, que nous avons interrogés nous-mêmes dans le cadre d’une enquête de satisfaction publiée dès septembre dernier et ensuite confirmée par d’autres études. Nous avons présenté un plan de circulation alternatif, supprimant le mini-ring et le remplaçant par un système de “boucles d’accès”. Nous avons enfin, demandé de revoir le périmètre du piétonnier en le limitant à l’axe De Brouckere-Bourse et aux Halles St Géry, créant un continuum avec le piétonnier Bourse-Grand Place et l’aménageant enfin autrement.

Toutes ces demandes et celles de nombreux citoyens, commerçants et acteurs de la société civile allant dans le même sens sont malheureusement restées lettres mortes.

Les attentats de Bruxelles, les problèmes des tunnels bruxellois et le lockdown ont malheureusement pesé de manière additionnelle sur la situation actuelle et au delà de la tragédie humaine, renforcent les difficultés des acteurs économiques du centre ville.

L’ensemble de ces éléments expliquent la situation dans laquelle nous nous trouvons collectivement aujourd’hui.

Les responsables de la Ville ne peuvent plus faire l’impasse sur ce contexte nouveau.

Aussi, le cdH de la Ville de Bruxelles exige plus qu’une simple remise à double sens d’une rue ou un déplacement d’arrêt de bus.
Le cdH de la Ville de Bruxelles demande :

1. Un réexamen complet du projet du piétonnier en raison de son échec actuel sur le plan de la mobilité, de l’urbanisme, de la vie commerciale, de sa méthode autoritaire et également en raison du nouveau contexte dramatique lié aux conséquences des attentats.

2. Un moratoire à prononcer au plus tôt pour débloquer la situation. Il conviendra dans un premier temps de se concentrer sur un projet plus réduit et mieux pensé, à organiser collectivement.

3. Une concertation réelle, avec une méthode participative professionnelle, avec les principaux concernés à savoir les habitants, les commerçants, les usagers ainsi que la Région Bruxelloise, pour repenser le type d’espace à piétonniser, ses limites, ses aménagements, son plan de mobilité.

4. Une consultation populaire sur le nouveau projet négocié avec les riverains et les parties prenantes.

5. Un plan de mesures concrètes de la Ville pour les commerçants concernés impliquant notamment la suspension de la fiscalité communale.

Le moratoire permettrait de créer le contexte de sérénite et d’écoute nécessaires au retour de la confiance envers les autorités de la Ville de Bruxelles, tout en permettant la poursuite des travaux déjà entamés.

La concertation avec les commerçants, les habitants, la société civile et la Région pourrait demarrer très vite et aboutirait à une définition plus raisonnable du périmètre, à un consensus sur la stratégie de développement commercial et sur la vision de mobilité dans le centre ville, en lien et en tenant compte des impacts régionaux.

Une consultation populaire permettrait enfin de valider le processus, créant ainsi l’adhésion du plus grand nombre, condition nécessaire à la réussite d’un projet d’une si grande ampleur.

Le piétonnier ne saurait être le projet d’un homme ni même d’une majorité divisée. Cela doit être celui d’une ville entière, de ses habitants, ses forces vives, ses usagers, au delà des appartenances politiques des uns et des autres.

Cette demande sera formulée demain au Conseil communal par la voix notamment de Joëlle Milquet , Hamza Fassi-Fihri, Bertin Mampaka et Didier Wauters.

A défaut d’être entendu, le groupe cdH défendra le principe d’une consultation populaire sur le maintien du piétonnier actuel.

 

Retrouvez les articles liés à notre conférence de presse via les liens ci-dessous :

RTBF :  http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_pietonnier-bruxellois-le-cdh-exige-un-reexamen-et-une-consultation-populaire?id=9278642

LA LIBRE  http://m.lalibre.be/regions/bruxelles/pietonnier-le-cdh-bruxellois-exige-un-moratoire-et-une-consultation-populaire-571cfd0f35708ea2d4dae515

LE SOIR : http://www.lesoir.be/1191180/article/actualite/belgique/2016-04-25/hamza-fassi-fihri-cdh-il-faut-reformer-pietonnier-c-est-chaos

7sur7 : http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2685504/2016/04/24/Pietonnier-vers-une-consultation-populaire.dhtml

 

Posté le 24/04/2016 – 21:40

photo : Nicolas MAETERLINCK – BELGA